Des blessures et des épreuves constructives

Une longue série d’épreuves jalonnent mon existence ce qui me procure, à chaque fois, la possibilité de devenir lucide.
Petit à petit, je me détache des poisons émotionnels et des douleurs existentielles qui m’ont tenaillée.
Je découvre la sensation de gravir des marches vers un chemin de libération.
Chaque épreuve devient un renouveau et une transformation.

CANCER : Parmi les épreuves, un cancer de l’utérus me touche particulièrement.
Je souhaite alors en comprendre le sens et, aidée d’un chirurgien performant, pour la partie physique, de la méditation, de séances de sophrologie et de dessins de mandalas pour les parties psychologique et spirituelle, j’estime participer à l’enrayer ; je considère que cette maladie fait maintenant partie du passé.
Je regrette beaucoup, à ce moment là, de ne pouvoir partager ma peur de la mort et ma solitude avec d’autres personnes porteuses de cette maladie ;  je me fais donc la promesse de me mettre au service de ceux qui cherchent à mettre un sens sur ce vécu douloureux.

ASPERGER : Un autre événement m’engage sur la voie de la recherche de vérité et de l’aide de personnes en difficultés, c’est le diagnostic posé sur mon fils, à savoir un autisme d’Asperger.
Je ne vis pas la violence de l’annonce comme celle du cancer puisque mon fils est âgé, alors, de 38 ans et que je sens depuis fort longtemps que “quelque chose ne va pas”.
Je me sens impuissante, depuis des années, et, une des manières de l’aider est de l’accompagner dans la recherche d’un diagnostic fiable.
Il s’agit pour moi de trouver la bonne place à côté d’un être qui se bat pour évoluer et apprendre à vivre au mieux avec son handicap. Thomas cherche en permanence des solutions de transformation, avec l’aide de professionnels et d’associations compétentes. Il souhaite, aujourd’hui, à son tour, se mettre au service d’autres adultes porteurs de cette difficulté afin de les aider à accéder à une réelle autonomie.

RETRAITE : Plusieurs proches se sont effondrés après leur prise de retraite.
Je rencontre régulièrement des personnes terrifiées à l’idée de s’arrêter de travailler même si elles le souhaitent. Elles se montrent en grande difficulté pour envisager un nouveau rythme de vie.
Certaines autres, errent encore après plusieurs années d’inactivité en quête d’équilibre. Comme si, durant le temps de leur activité, la direction de leur vie provenait toujours de l’extérieur ; alors qu’aujourd’hui, il s’agit pour elles de trouver le sens à l’intérieur de soi-même.
Moi-même, c’est une forte secousse émotionnelle qui me permet de retrouver le sens profond de ma vie et de me remettre sur la voie de ma quête, à savoir une certaine sagesse.

C’est la vie qui me donne toutes les occasions nécessaires à une transformation intérieure, sur un chemin de plus en plus simple et d’une grande puissance bienfaitrice.

Laisser un commentaire

J’ai réalisé ces poissons sur plexiglass selon une technique de peinture sur verre.
Les photos de paysage ont été prises à Saint-Jorioz, lors de mes voyages ou encore par Denis Vidalie.
Les mandalas sont soit des formes naturelles, soit des dessins que j’ai crées ou des kholams peints au sol par des femmes de l’Inde du Sud.

Sylvie LOBROT © 2017 tous droits réservés. Réalisation du site Saad Haouari .